Saint-Rémy-de-Provence : réunion publique de lancement des travaux de requalification de la Zone d’activité de la Gare

La réunion publique de lancement des travaux de requalification de la zone d’activité de la Gare qui s’est déroulée le jeudi 19 septembre a rassemblé plus de 60 personnes. Une affluence qui traduit les fortes attentes des riverains et entreprises résidentes.

Yves Faverjon, Vice-président délégué au développement économique de la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles (CCVBA) et 1er adjoint de la Mairie de Saint-Rémy-de-Provence a présenté la programmation des travaux de requalification. La CCVBA investit près de 2.5 millions d’€uros. Les travaux se dérouleront du mois d’octobre 2018 au mois de décembre 2019 avec une trêve en été et pour les fêtes de Noël afin d’assurer les temps forts commerciaux. Le Conseil départemental engage également des travaux sur la route départementale au sud de la zone pour créer une piste cyclable sécurisée.

Ce sera d’ailleurs le point de départ des travaux de requalification. Avec un rétrécissement de la chaussée roulante, le prolongement de la piste cyclable en site propre et le renforcement des espaces verts, la zone aura une allure plus attractive et plus urbaine dès l’entrée en agglomération.

Les travaux de requalification se poursuivront au cœur de la zone d’activité. La voirie rénovée, les trottoirs en béton désactivé et les carrefours sécurisés apaiseront les usages et apporteront confort et esthétique à une zone proche du centre-ville. Le maintien du nombre de places de stationnement  a été priorisé pour favoriser la dynamique commerciale.

L’implantation de totems accompagnés d’aménagements paysagers sur les entrées de la zone renforcera la visibilité des entreprises tout en améliorant l’esthétique de la zone.

Un effort de végétalisation est également prévu de l’intérieur de la zone pour la rendre plus attractive.

Le parc d’éclairage public est entièrement rénové avec l’arrivée d’éclairages LED, moins énergivores. L’installation de fourreaux est programmée  en prévision du déploiement de la vidéo-surveillance par la commune.

La CCVBA a été particulièrement vigilante aux conditions de déroulement du chantier. Une charte à faibles nuisances a été imposée aux entreprises pour limiter l’impact des travaux : les bruits, poussières et impacts sur la circulation seront réduits.  La gestion des déchets sera optimisée pour limiter les impacts sur l’environnement.

Il y aura bien évidemment des gênes, mais tout est engagé pour respecter les contraintes des entreprises et des habitants. Dans le suivi de chantier tout comme dans la conception du programme, le dialogue et la concertation seront une priorité.

 

Les commentaires sont clos.