Le Conseil communautaire poursuit la mise en place des nouvelles compétences pour le 1er janvier 2017

Le contenu des délibérations de la réunion de rentrée du Conseil communautaire de la CCVBA du jeudi 22 septembre à Maussane-les-Alpilles n’a pas manqué d’interroger, de faire débattre les élus sur la marche forcée des prises de compétences fixée par la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la république). Gestion du tourisme sur l’ensemble du territoire, taxe de séjour communautaire, taxe des ordures ménagères représentent les questions où les conseillers communautaires souhaiteraient avoir « juste » un peu plus de temps pour adapter des gestions optimales au bénéfice des habitants des dix communes qui constituent la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles.

Mais la loi NOTRe exige qu’au 1er janvier 2017, la CCVBA, au même titre que l’ensemble des Établissements publics de coopération intercommunale (Epci) de l’hexagone, soit conforme aux textes votés par le législateur. C’est le cas avec les délibérations adoptées ce jeudi à Maussane-les-Alpilles. Des sujets qui seront traités dans le prochain bulletin communautaire (N°13) à paraître début novembre.