Les élus du Conseil communautaire votent une motion contre la fermeture des agences postales sur le territoire de la CCVBA

Lors de la séance du Conseil communautaire du jeudi 23 mai qui s’est déroulée à la salle polyvalente de Paradou, les élus de la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles ont adopté à l’unanimité la motion suivante :  

: “Le territoire des Alpilles est confronté à une vague de suppressions programmées de bureaux de poste et à une réduction des horaires pour la majeure partie des agences restantes de la Poste. Ainsi, depuis le début du mandat, les réductions d’horaires ont eu lieu sur Mouriès et Fontvieille et trois fermetures de bureaux postaux sont programmées sur : Eygalières, Saint-Étienne-du-Grès et Maussane-les-Alpilles.

  • Considérant que le schéma départemental d’accessibilité aux services publics (SDASP) de l’État et du Conseil départemental pointait déjà en 2017 dans son diagnostic que les Alpilles étaient, contrairement à la majorité des Communes des Bouches-du-Rhône, dans une situation de relatif éloignement des services publics,
  • Considérant la délibération n° 156/2017 de la Communauté de communes de la Vallée des Baux-Alpilles donnant un avis favorable avec réserves au SDASP, et notamment portant une observation : “les Maires souhaitent que soient maintenus les bureaux de postes et agences postales sur le territoire dans les conditions actuelles, notamment concernant les heures d’ouverture”,
  • Considérant que si certaines évolutions permettent de passer d’un bureau postal à une agence départementale ou communale ou à une maison de service au public (MSAP), cette situation équivaut à un transfert de charges pour les collectivités territoriales, les aides attribuées, en matière de MSAP par exemple, ne couvrant que 50% des dépenses de fonctionnement (cf. avis de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée Nationale sur le projet de loi de finances pour 2019- tome IX Cohésion des territoires),
  • Considérant que la trésorerie de Maussane-Vallée des Baux a elle aussi fait l’objet d’une réduction de ses missions en devenant une trésorerie sans numéraire et que la fermeture de bureaux de postes ou la réduction des amplitudes horaires préfigure une absence de services publics, inverse au besoin de proximité clairement exprimé pendant le grand débat national par nos concitoyens,
  • Considérant qu’au-delà de la distribution du courrier ou la réalisation des opérations bancaires, ce service public de proximité joue un rôle clé dans l’aménagement du territoire, l’activité économique et l’entretien du lien social,

Les élus s’inquiètent des fermetures ou des réductions de services publics de proximité préjudiciables aux habitants et au dynamisme de notre territoire et demandent à la Poste d’en tenir compte pour revoir les décisions programmées.”

  • Cette motion est notifiée à la Direction Régionale de la Poste.