La presse invitée à rencontrer trois porteurs de projets du programme Leader Pays d’Arles


À l’occasion du lancement de la 5ème vague de projet LEADER, le PETR et le GAL du Pays d’Arles ont co-organisé un voyage de presse le mardi 28 mai afin de promouvoir ce programme en rendant visible la portée des dispositifs européens en faveur du territoire. LEADER Pays d’Arles, un programme aux réalisations concrètes au service du développement du territoire et des initiatives de ses habitants. 

Lors de ce voyage de presse du 28 mai, il a été proposé aux journalistes d’aller à la rencontre de trois porteurs de projets à la faveur d’un circuit en trois points du territoire qui donnera l’occasion de découvrir cette synergie LEADER autour d’initiatives, de ressources et d’acteurs qui font le territoire. Les projets sélectionnés relèvent du développement agricole, touristique et de la valorisation du patrimoine puisqu’il s’agit du Musée Urgonia à Orgon, du Syndicat AOP Huiles et Olives de la Vallée-des-Baux et du Conservatoire d’espace Naturel PACA à Saint-Martin-de-Crau. 

LEADER (Liaisons Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale) est un programme Européen d’accompagnement et de financement de projets contribuant au développement rural sur le territoire du Pays d’Arles en respectant les principes du développement durable. Les financements proviennent du FEADER (fonds européen agricole pour le développement rural), de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et des trois intercommunalités du Pays D’Arles. En outre, LEADER est le seul programme européen qui permet au “niveau local” de choisir les projets financés en fonction des besoins spécifiques du territoire concerné. 

Le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) du Pays d’Arles porte le programme LEADER (en partenariat avec les Parcs Naturels Régionaux des Alpilles et de Camargue et les trois intercommunalités ACCM, CCVBA, Terre de Provence) depuis deux générations (2007-2013 et 2014-2020) afin de donner vie à des initiatives locales et ainsi : “agir pour une économie de proximité basée sur la qualité”. 

Pour bénéficier de ce programme, il faut répondre à 3 conditions

    • Être constitué en association ou d’être une entreprise, un syndicat, une coopérative etc…
    • Avoir un projet impactant une partie ou l’ensemble du Pays d’Arles.
    • Répondre à la stratégie LEADER qui porte sur le développement rural du Pays d’Arles à travers : une agriculture de qualité, une offre touristique durable, un soutien à la mobilité et aux services aux particuliers, la transition des entreprises vers une économie responsable, la valorisation de la ressource locale et l’écoconstruction. 

Le Comité de programmation composé d’acteurs privés et publics du territoire assure la sélection des projets à accompagner. Aujourd’hui ce sont 23 projets qui ont été programmés sur le territoire pour un financement total de 965.867 €.

Le Musée Urgonia Inauguré le 17 septembre 2015, le Musée Urgonia propose des expositions permanentes autour de quatre thèmes principaux : la paléontologie, la géologie l’archéologie et l’ornithologie. Une visite partant du musée permet la de couverte de plusieurs géosites dans leur milieu naturel sur le sentier pédestre de la Pierre. Le musée proposait de ja quelques activités destinées aux scolaires et aux touristes mais il n’avait pas de programme clairement de fini et structure. Par ailleurs, il manquait de matériel et d’équipements pour accueillir du public. L’objectif est de développer l’activité du Musée Urgonia sur trois axes, le volet animations avec la création d’une salle pédagogique et d’un programme sur toute l’année, la création d’une salle-atelier et le développement des itinéraires et des circuits géostratégiques. Le projet s’inscrit dans celui plus global, entrepris par la municipalité d’Orgon, avec la création d’un Pôle touristique et culturel qui regroupe le Bureau d’Information Touristique, le Musée et la Médiathèque reconvertie en “tiers-lieu”. Coût du projet : 65.242,42 €  – Subventions publiques : 52.193, 92 €  – Part du FEADER : 31.316,35 €.

Le Syndicat AOP Huiles et Olives de la Vallée-des-Baux Il regroupe 1.200 oléiculteurs, 5 confiseries et 15 moulins oléicoles. Il est à l’initiative de 3 appellations contrôlées : huile d’olive de la Vallée des Baux-de-Provence, olive cassée de la Vallée des Baux-de-Provence et olive noire de la Vallée des Baux-de-Provence. Il accompagne les opérateurs à respecter les cahiers des charges, participe aux actions de défense et de protection de la marque, contribue à la connaissance statistique du secteur. Le projet a pour ambition d’accompagner la commercialisation et la valorisation des produits oléicoles de la Vallée-des Baux-de-Provence. L’objet de la démarche est de parvenir dans une connaissance plus approfondie du secteur pour en suivre l’évolution, et sur une meilleure valorisation du produit fini afin de redynamiser la filière oléicole et ses 3 appellations contrôlées (huile d’olive, olive cassée et olive noire de la Vallée des Baux-de-Provence. Le projet s’articule en deux phases : L’élaboration d’une étude marché (parcellaire, étude offre et demande) afin de constituer une vraie stratégie marketing puis l’élaboration d’une stratégie de communication et la déclinaison des outils de communication. Coût du projet : 64.117,39 € – Subventions publiques : 57.705,65 € – Part du FEADER 34.623,39 €.


Le Conservatoire d’espace Naturel PACA à Saint-Martin-de-Crau
Créé en 1975, le CEN PACA est une association agréée au titre de la protection de la nature dans un cadre régional. Le Pôle Bouches-du-Rhône du CEN PACA, basé à Saint-Martin-de-Crau, centralise la gestion des sites et espèces sur le département. La gestion de la réserve naturelle des Coussouls de Crau (7.500 hectares sur 7 communes) couvre une large de l’activité, mais l’équipe gère également d’autres espaces naturels : Marais de Beauchamp à Arles, Petite Camargue de Saint-Chamas, etc… Le CEN PACA gère également l’animation et l’accueil du public à l’Écomusée de la Crau (bâtiment mise à disposition par la municipalité de Saint-Martin-de-Crau). Le projet vise au développement d’une offre touristique adaptée à différents publics, en proposant différents parcours de de couverte de la Crau à travers une chasse au trésor, réalisable en autonomie. L’objectif est en outre de proposer différents rayons de prospection, adaptés à différents publics (habitants et touristes) et plusieurs modes de déplacement (pédestre, cycliste, automobile). Il s’agit également de proposer des modes de de couverte innovants et attractifs, tout en s’appuyant sur les dispositifs déjà mis en place par les porteurs du projet et les acteurs du territoire. Il prévoit l’implication des acteurs du territoire, professionnels du tourisme et exploitants agricoles, pour proposer une découverte de la Crau au plus prés du terroir et de ses habitants, et bénéficiant directement aux acteurs locaux. Les parcours de cette chasse au trésor comprendrait différentes étapes permettant de découvrir un aspect du territoire autour d’une situation : la production de foin de Crau, la steppe aride, les canaux d’irrigation, l’élevage, les bergeries antiques, l’arboretum de Saint-Martin-de-Crau, les métiers pour trois Parcours au départ de l’Écomusée : (ex : pédestres, véhicules, cyclistes…) L’inauguration officielle a eu lieu ce samedi 25 mai 2019. Coût du projet : 28.331,85 € – Subventions publiques : 22.665 € – Part du FEADER : 13.599 €.

  • Cette journée s’est déroulée en présence notamment de Mohamed Rafaï, Président du GAL Pays d’Arles, Conseiller municipal de la Ville d’Arles, 14ème Vice-président de la Communauté d’agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette, Claudette Zavagli, 1ère adjointe de la commune d’Orgon, déléguée à la culture, à la communication, à l’environnement, au patrimoine et au tourisme et des représentantes de la commune de Saint-Martin-de-Crau Martine Amsellem, Conseillère municipale, déléguée à la santé et Marie Amélie Barthélémy, Conseillère municipale déléguée aux transports et à la restauration scolaire.