La filière amande de la CCVBA croît d’un hectare supplémentaire à Fontvieille

Il faisait un froid sec ce mercredi 25 janvier, mais pas de quoi perturber l’engouement pour la plantation d’un futur verger d’une superficie d’un hectare composée des variétés Laurane et Ferragnès. Une parcelle, propriété de la fontvieilloise Ariane Guilmain qui depuis plusieurs mois a été apprêtée pour offrir les conditions optimales à cette future surface de production d’amandes des Alpilles. Cette plantation supervisée par Matthieu Bameule, chargé de développement territorial pour la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles, Jean-Louis Rouvier, technicien du GRCETA de basse Durance (Saint-Rémy-de-Provence) devrait arriver à maturité dans les trois ans. Période d’une première récolte forcément très attendue par tous les bénévoles venus prêter mains fortes à Ariane Guilmain.