Mouriès

ccvba logo

Un peu d’histoire…

L’histoire de Mouriès se confond dans le passé avec celle des Baux de Provence dont il faisait partie jusqu’à la révolution. Placé sur la voie Aurélienne, Mouriès au cours du 1er siècle devient station romaine sous le nom de Terricia, puis aurait tiré son nom de nombreuses invasions Maures qui dévastèrent la Provence. Mouriès serait une déformation de « Morerioe ». La prospérité du pays fut favorisée par l’assèchement des marais et l’amenée des eaux de la Durance qui ont permis l’élevage ovin, la culture de la vigne et l’oléiculture. Mouriès est la première commune oléicole de France par son nombre de pieds d’oliviers. Trois moulins à huile sont aujourd’hui en activité, le moulin Saint-Michel, le moulin coopératif et le moulin de Vaudoret. Mouriès garde de nombreuses traces de son passé riche et tumultueux : Oppidum des caisses de Jean Jean; châteaux et vieux mas tels que : Servanes, Beauregard, Malacercis, Viguery et Brau dont la façade a été classée en 1932; Ancienne église du XVIIIème au cimetière, église Saint-Jacques, Chapelle Saint-Symphorien ; Temple protestant; Oratoires. Les Mouriésens, gens de passion, sont farouchement attachés aux traditions de leur pays, que l’on retrouve à l’occasion des manifestations du village : fête votive, fête des olives vertes… Les arènes de Mouriès sont de tout premier plan dans la région et les courses de taureaux toujours l’occasion de mieux apprécier les « gens » et l’ambiance chaleureuse du pays. Ancienne Station romaine, on y trouve: un Site Archéologique, un Temple protestant, l’église Saint-Jacques et des oratoires. Très belles ballades pédestres au départ de Mouriès.

www.mouries.com

 

Abrivado à Mouriès

 

ccvba logo

 

Les commentaires sont clos.