Les Baux-de-Provence

ccvba logo

Un peu d’histoire…

Le village des Baux-de-Provence et son château, perché sur un éperon rocheux en limite méridionale de la chaîne des Alpilles, dominent l’étroit vallon de la fontaine. A leurs pieds est la plus vaste Vallée des Baux. Cette situation géographique privilégiée a très tôt favorisé l’installation de l’homme sur le site qui se révèle aujourd’hui d’une très grande richesse archéologique. La ville laisse dans l’histoire de la Provence un sillage de pages glorieuses où la guerre et les pillages côtoient l’opulence et le luxe. Les seigneurs des Baux avaient comme devise « Au hasard Balthzard » lançant ainsi par cette formule un défi orgueilleux au destin. Les seigneurs des Baux prétendaient descendre des rois mages, aussi prirent-ils pour emblème l’étoile de la nativité à seize branches. Les derniers féodaux et le vicomte de Turenne vont laisser un pays en ruine. Après Alix des Baux et la mort du roi René, la baronnie des Baux est rattachée à la France en 1481. Après avoir appartenu à Bernardin en 1513, puis au connétable de Montmorency en 1538, la cité des Baux va devenir un refuge providentiel pour les Huguenots pendant la période des guerres de religion. Le dernier souverain des Baux : Antoine de Villeuneuve s’opposant à Louis XIII, celui -ci fait détruire la citadelle et l’ensemble des archives, fortifications et remparts. Les guerres et les pillages n’empêchèrent pas une certaine forme de douceur de vivre et de poésie de franchir les fortifications de la cité des Baux. C’était l’époque des cours d’amour où les troubadours et les trouvères allaient de forteresses en forteresses colporter et faire connaître leurs nouveaux poèmes. C’est sous le règne de la reine Jeanne que ces manifestations connurent leur apogée. Puis la Renaissance avec ses idées neuves apporta élégance et confort aux nouveaux hôtels permettant d’oublier un passé trop tumultueux. En parcourant de nos jours le village des Baux-de-Provence, on peut admirer de nombreuses traces de ce passé renaissant : les hôtels de Brion, de Manville, de Porcelet en sont de prestigieux témoins. Promener au travers de ces ruelles étroites nous donne le sentiment de revivre cette période du moyen-âge que les vieilles pierres et leur histoire nous laissent si bien imaginer. L’Hôtel de Manville, aujourd’hui restauré abrite la mairie, mais aussi le musée d’art contemporain où sont présentés des oeuvres d’artistes modernes régionaux ou ayant séjourné en Provence. Dans le cadre d’un grand projet archéologique, une première intervention a permit en mars 1992 de sonder et de reconnaître le terrain permettant ainsi une programmation des fouilles secteur par secteur avec précision. Depuis L’implantation de machines de siège médiévales à échelle réelle au pied des vestiges du château (Trébuchet de 10 mètres de haut, Baliste de 4 tonnes, Bélier de 8 mètres de long) permet aux visiteurs de mieux apprécier l’histoire tumultueuse de la cité millénaire des Baux de Provence, de ses seigneurs, de sa citadelle. Le village des Baux est une forteresse plantée au sommet d’un pic rocheux, qui offre un panorama extraordinaire sur toute la région. On y trouve de nombreux vestiges du Néolithique, de l’époque romaine et du Moyen-Âge. Le Château des Baux est un site exceptionnel avec ses reconstitutions de machines de guerre.

www.lesbauxdeprovence.com

 

les baux

 

ccvba logo

Les commentaires sont clos.