Développement économique : la filière amande des Alpilles aura sa Maison de l’amandier à Fontvieille

Approuvé à l’unanimité des suffrages exprimés lors du Conseil communautaire du 25 septembre 2017, le procès-verbal de mise à disposition à la CCVBA du site de l’ancienne bergerie du château de Montauban de la commune de Fontvieille a connu ce jeudi 12 octobre 2017 un nouvel acte fondateur. La signature de la mise à disposition pour la création de la Maison de l’amandier a été effectuée ce jour par Hervé Chérubini, président de la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles, maire de Saint-Rémy-de-Provence et Guy Frustié, maire de Fontvieille, vice-président de la CCVBA.

La Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles souhaite engager une démarche de réhabilitation durable et respectueuse du patrimoine afin d’offrir d’une part un lieu de travail confortable et convivial mais également un lieu d’échanges, de sensibilisation des visiteurs et des occupants du site autour de l’amande, sa culture et ses produits transformés, mais aussi autour des problématiques environnementales d’aujourd’hui.

Ce projet est inscrit dans le cadre du transfert de la compétence «développement économique» et le « Schéma de développement économique 2015-2020 » de la Communauté de communes.

La création de la Maison de l’Amandier sera conçue comme un espace partagé. Elle comprendra notamment : un hôtel d’entreprises/incubateur d‘entreprises innovantes « Greentech » dans les pratiques environnementales, (agricoles, secteurs agro-alimentaires, cosmétiques et santé…). La Maison de l’amandier sera une vitrine de l’agro-écologie méditerranéenne, dimensionnée pour une vingtaine de résidents, comprenant en ses murs un espace modulable faisant à la fois salle de réunion, salle de séminaire, espace d’exposition…

L’enveloppe financière de l’opération telle que définie dans le programme voté en Conseil communautaire est d’un montant de 729.938 € HT.

La CCVBA a sollicité la participation financière du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône pour mener à bien son projet.

Lors de la cérémonie de signature Hervé Chérubini a indiqué la qualité et la cohérence du projet de la Communauté de Communes : « ce bâtiment est situé dans un environnement propice à la réflexion et à la création. Cadre qui ne manquera certainement pas de séduire ses futurs occupants. La Communauté de communes remercie le Conseil départemental pour soutenir ce projet à hauteur de 70 %. »

 

De nombreux Conseillers communautaires, des représentants de la Chambre de commerce et d’industrie du Pays d’Arles, de Procamex, de la Chambre d’agriculture départementale, du GRCETA de basse-Durance, le lycée agricole de Saint-Rémy-de-Provence, et des acteurs économiques du Pays d’Arles ont participé à cette matinée inscrite dans le développement de la filière amande des Alpilles.

 

Implanté dans le parc du château de Montauban, le bâtiment que l’on nomme « la bergerie »
est un ancien bâtiment agricole de 300m² scindé en trois espaces intérieurs.
Ce bâtiment se situe en lisière des terres agricoles 
et des collines boisées de la commune de Fontvieille,
au sud du parking du château de Montauban.

 

Les commentaires sont clos.